à ma fille (in memoriam)

(Publié le 15 juin 2015) (Mis à jour le: 15 juin 2015)

Tu m’as quitté, tu es partie,

Mon coeur à jamais brisé

Sûr je n’ai pas compris

Je me souviens, l’été dernier.

Il faisait beau, il faisait chaud

Je n’ai pas vu, réalisé

Dans quoi tu t’étais enfermée

De cet effroyable fléau!

La balançoire de ta vie

T’a emmenée jusqu’en Syrie

Juste un billet pour la Turquie

Pour rejoindre ces faux amis.

De bons sentiments emplie

Ton regard, une caresse

Manipulée, ils t’ont menti

Étaient douceur, et cela blesse!

Où sont-ils maintenant

Ceux qui cacher derrière l’écran

Manipulent nos enfants

Et en font chair à canon?

Je veux hurler mon désespoir

Sans espoir de te revoir

Tu n’avais que quinze ans

Embrigadée dans ce carcan!

Il font miroiter le bonheur

Mais leurs armes c’est la peur

La haine, et aussi la douleur

Oui des bonimenteurs!

tu es morte suicidée

Que dire: explosée!

Sont-ce ça sombres desseins

Ou juste des assassins?

Alors faut il se méfier

Rien dire, taire la vérité

Se plier à cette médiocrité

Non, restons têtes levées!

Hommage posthume

© Copyright gilles yassine guaresi




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/