Fête des mères, souhaitez-le à la douceur des mots
0

Cette année, comme tous les ans, n’oubliez pas de fêter vos mamans, elles le méritent. En effet, rien ne vaut l’amour d’une mère. Et comme très souvent, elle reste présente pour adoucir bien des choses et bien des situations. Pour tout cela, témoignez-lui votre tendresse d’une manière originale, à travers un petit message d’amour.

Pour vous donner l’inspiration, voici quelques citations mamans  et Poèmes mamans.

 fête des mères

 

Citations de grands auteurs

Que vous recherchiez quelques mots seulement ou des lignes entières, notre collection se compose d’œuvres issues de la plume des plus grands auteurs de citations. Eh oui ! Eux aussi fêtent les mamans en pensant à la leur et à toutes celles qui le deviendront sûrement.

Lire la suite...

Le-corbeau-et-le-renard
13

Maître corbeau, sur un arbre perché,

Tenait en son bec un fromage.

Maître renard par l’odeur alléché ,

Lui tint à peu près ce langage :

Et bonjour Monsieur du Corbeau.

Que vous êtes joli! que vous me semblez beau!

Sans mentir, si votre ramage

Se rapporte à votre plumage,

Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois»

Lire la suite...

poème pour la mère
0

A MA MERE

Maman ! Toi, qui m’as donné la vie,

Il y a plus d’une quarantaine d’années,

Tu m’as quitté sans donner vie

Le jour de la fête des mères ; et, mon envie

Aujourd’hui, c’est de te dire :

 

Maman ! Je t’aime très fort

Maman ! Je t’aime de tout mon cœur

Maman : je ne t’oublierai jamais.

 

Maman ! Toi, qui veille encore sur moi,

Protège-moi ! Des maux de la vie,

Comme tu l’as fait, pour moi,

Tout au long de ton existence de vie.

 
Lire la suite...

Poésie Jacques Prevert

Il dit non avec la tête

mais il dit oui avec le coeur

il dit oui à ce qu’il aime

il dit non au professeur

il est debout

on le questionne

et tous les problèmes sont posés

soudain le fou rire le prend

et il efface tout
Lire la suite...

La mère, l'enfant et les sarigues
0
Vous, de qui les attraits, la modeste douceur,
Savent tout obtenir et n’osent rien prétendre,
Vous que l’on ne peut voir sans devenir plus tendre,
Et qu’on ne peut aimer sans devenir meilleur,
Je vous respecte trop pour parler de vos charmes,
De vos talents, de votre esprit…
Vous aviez déjà peur ; bannissez vos alarmes,
C’est de vos vertus qu’il s’agit.
Je veux peindre en mes vers des mères le modèle,
Le sarigue, animal peu connu parmi nous,
Mais dont les soins touchants et doux,
Dont la tendresse maternelle,
Seront de quelque prix pour vous.
Le fond du conte est véritable :
Buffon m’en est garant ; qui pourrait en douter ?
D’ailleurs tout dans ce genre a droit d’être croyable,
Lorsque c’est devant vous qu’on peut le raconter.
Lire la suite...
Près d'une mère
0
Près d’une Mère, oh ! c’est le doux bonheur
Qu’on goûte en paix dans cette triste vie ;
À ses côtés un pauvre enfant oublie
Sa pauvreté, sa peine et son malheur ;
On se confie à sa voix douce et chère,
À son amour, à ses soins, à ses vœux :
Toujours, toujours on vit calme et joyeux
Près de sa Mère.
Lire la suite...

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/