La fête des mères un joli évènement

Culture

Cette année comme tous les ans, n’oubliez pas de fêter vos mamans, elles le méritent. En effet, rien ne vaut l’amour d’une mère. Et comme très souvent, elle reste présente pour adoucir bien des choses et bien des situations, témoignez-lui votre tendresse d’une manière originale. Cette année, à l’occasion de sa fête, préparez-lui un petit message d’amour. Pour vous donner l’inspiration, voici quelques citations sur les mamans .

fêtes des mères

La fête des mères et le plus beau message “bonne fête Maman”

Que vous recherchiez quelques mots seulement ou des lignes entières, notre collection se compose d’œuvres issues de la plume des plus grands auteurs de citations. Eh oui ! Eux aussi fêtent les mamans en pensant à la leur et à toutes celles qui le deviendront sûrement.

Comme chaque année, les mamans seront ainsi à l’honneur encore une fois en Mai, une occasion pour renouveler l’affection que vous vous portez et pour raviver les souvenirs des années passées.

Fêtez et fêtez encore les mamans, vous n’en avez qu’une. Et pour vous, elle ferait presque tout. La fête des mères sera l’occasion pour lui donner le sourire, pour célébrer son existence et pour la remercier pour vos belles années à ses côtés. Comme le dirait Alexandre Dumas :

Retrouvez tout sur la fête des mères

“Les mamans, ça pardonne toujours c’est venu au monde pour cela ” Citation par Alexandre Dumas

Chaque maman est unique et la fête des mères est la meilleure occasion pour le lui témoigner.

Victor Hugo, histoire et biographie de Hugo

Victor Hugo
2

Victor Hugo

Victor Hugo, de son nom complet Victor Marie Hugo, est un poète, romancier, dramaturge, critique. Il est né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885.
Il est l’une des personnalités littéraires les plus marquantes de la France au 19ème siècle. Il est connu pour son orgueil légendaire et son engagement politique et littéraire.
Victor Hugo est l’un des romanciers qui a énormément contribué au développement et au renouvellement de la poésie  de son époque.

 Victor Hugo

Lire la suite...

le cancre

Poésie Jacques Prevert

Il dit non avec la tête

mais il dit oui avec le coeur

il dit oui à ce qu’il aime

il dit non au professeur

il est debout

on le questionne

et tous les problèmes sont posés

soudain le fou rire le prend

et il efface tout
Lire la suite...

Fête des mères 29 mai 2016

fete des meres
0

Vous n’avez pas trouvé le cadeau à la hauteur de tout l’amour que votre mère vous témoigne chaque jour ? Ne paniquez pas, rien de mieux pour exprimer ce que vous ressentez pour elle que quelques petits mots bien pensés et curieusement explicites à écrire sur une petite carte personnalisée.

MON LIVRE doublette ou triplette

poésie raymonde verney

MON LIVRE doublette ou triplette

Mon recueil édité en vers fins
En suis-je fière de ses quatrains !
Un labeur ! Règne de CALLIOPE

Cette muse a délaissé les grecs
L’HELICON et ses joueurs d’échecs
Elle vint avec son télescope

<>

Je progresse en mes vers hébétés
Dissidents ,ils semblent rebutés
Je les toise au son d’une ballade.

Raymonde verney

Que deviennent nos rêves perdus ?

Vos poémes

Que deviennent nos rêves perdus ?
Je te réponds par une pirouette!!

Nos rêves semblent nourris de nous-mêmes pour vivre en toute liberté leurs propres vibrations;Offrant une parenté avec le principe même de la vie.Qu’est ce qui leur fait signe pour leur apporter tant de plénitude.Les rêves seraient -ils de la matière en mouvement en perpétuelle quête d’équilibre ? Nos racines plongent dans quelque chose de plus puissant.Du rêve à cette réalité palpable ,la frontière semblent si mince.

J’ai marché longtemps nu-pieds vers des oasis en cage
Dans le noble silence humain aveuglé de doux mirages.

Quand le ciel à la couleur du sang au dessus des choses,
Et que parlent tout bas nos yeux mouillés d’or,
Ce cœur trop lourd pleure et pleure encor’
Sous l’horizon qui vibre comme une lente métamorphose.

Nos amours sèment des chagrins quand le rêve a fui,
Et que les années pesantes nous ont porté au dernier lit.

Le temps essouffle les beaux rêves qui meurent à nos lèvres
Tandis que nous tendons l’oreille à ce coeur qui s’irrite.
Sait-on qu’en ce temple humain une âme rève et palpite
Sans loi et sans maître comme un épouvantail agité
Des rêves larges naissent avec force ,avec majesté;
Des rêves anciens qui vont mourir,hélas asséchés de fièvre.

Georges Roda-Gir

Aller à la barre d’outils

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/