Tour Eiffel : pourquoi l’a-t-on érigée ?

(Mis à jour le: 3 juin 2019)
Tour Eiffel : pourquoi l’a-t-on érigée ?
3.7 (73.33%) 3 vote[s]

ĪMême sans être un grand passionné de culture, tout le monde sait ce qu’est la Tour Eiffel. Elle est à Paris ce que la statue de la liberté est à New York. Elle fait partie des monuments français les plus visités.

Qui a construit la Tour Eiffel et pourquoi ?

Alexandre-Gustave Eiffel

La Tour Eiffel a été construite par Alexandre-Gustave Eiffel, un ingénieur Français. A l’origine, elle était destinée à l’Exposition universelle de 1889 qui devait se tenir à Paris. Cet évènement avait pour objectif de rendre hommage au centenaire de la Révolution française. Dans son esprit, Gustave Eiffel voulait que cette tour serve de portail d’entrée vers l’Exposition.

Mais au-delà de cela, il y a avait aussi l’ambition pour l’homme de toujours se surpasser en s’élevant dans les airs. A l’époque, édifier une construction toujours plus haute que celle des voisins était une tendance. Pour la France, ce sera la Tour Eiffel.

Quand Gustave Eiffel a construit la tour Eiffel ?

Tour Eiffel en construction

C’est en 1884 que Gustave Eiffel, et plus précisément l’entreprise de Gustave Eiffel, projette de construire une tour en métal. Pour ce faire, elle allait utiliser le nouveau matériau en vogue de l’époque à savoir le métal.

Il faut comprendre que toutes les hautes constructions d’antan utilisaient essentiellement de la pierre, plus particulièrement le granit. Quand le métal fut lancé sur le marché, il élargit les domaines du possible en matière d’architecture. Dans le milieu des architectes, pouvoir construire un édifice en métal de 1000 pieds de hauteur était un vrai défi et tous étudièrent minutieusement la faisabilité d’un tel projet.

Gustave Eiffel, de son côté, avait déjà une belle réputation d’ingénieur à l’époque. Dès l’apparition du métal, il s’en ait saisi pour construire des ponts, des pylônes, des gares et il a même participé à la structure interne de la statue de la Liberté. Vers la deuxième moitié du 19e siècle, il avait déjà une parfaite maîtrise de ce nouveau matériau.

Pourquoi son entreprise se limitait-elle donc à 300 m au lieu des 1000 m du challenge ? Pour rester réaliste. D’ailleurs, Gustave Eiffel n’était pas à la tête du projet, mais a laissé son chef du bureau d’études, Maurice Koechlin et son chef du bureau des méthodes, Emile Nouguier, esquisser le plan.

Ainsi, pour répondre au défi, la tour de 300 m devait suivre les spécificités suivantes :

  • une forme pyramidale avec quatre piles métalliques qui se joindraient au sommet.
  • un plateau établi tous les 50 m au niveau de chaque pile ce qui fait qu’en tout, chaque pile devait se composer de cinq plateaux décroissants au fur et à mesure de se rapprocher du sommet.

Malgré ce cahier de charge quand même recevable, Gustave Eiffel refuse de concrétiser le projet tout en encourageant son équipe de continuer les études. Certes, il avait déjà l’Exposition de 1889 en tête, mais il doutait quand même du capital temps et du capital matériel nécessaire pour mettre le projet en œuvre.

Après le refus qu’il a émis au premier projet d’Emile Nouguier et de Maurice Koechlin, un architecte intègre l’équipe d’ingénieurs, Stephen Sauvestre. Ce dernier revoit le projet dans sa totalité et propose une deuxième version qui eut le don d’éveiller l’attention de Gustave Eiffel tout simplement parce que le plan a quitté le niveau des ingénieurs pour atteindre le niveau des architectes. Pour Eiffel, cela faisait une belle différence.

La deuxième version de Stephen Sauvestre implique toujours une tour de 300 m avec les spécificités suivantes :

  • des piles plus incurvés par rapport au premier plan
  • des piles reliées par deux plateformes dont l’une se situerait à la jonction des piles et l’autre à mi-hauteur de ce niveau
  • une nouvelle plateforme sera installée au sommet en guise de maintien et un campanile y sera également dressé pour plus d’esthétisme
  • des arcs seront ajoutés à la base pour la rendre plus solide

Pour Gustave Eiffel, ce sera le projet à réaliser. Dès le mois de septembre 1884, il dépose alors le brevet qui ne sera enregistré qu’à son nom, l’homme ayant racheté les parts de ses collaborateurs.

Après l’organisation d’un concours destiné à savoir quel monument la France va ériger, Gustave Eiffel obtint finalement gain de cause. Les travaux débutèrent en janvier 1887 pour s’achever en mars 1889. La construction finale tint ses promesses en culminant à 300 m de hauteur. Suite à la mise en place des antennes radios au bout de quelques années, la Tour Eiffel a atteint les 324 m de haut.

Découvrez aussi :

Quelle est la raison de la construction de la Tour Eiffel ?

Tour Eiffel

La construction de la Tour Eiffel est mue par diverses raisons :

  • construire le plus haut monument jamais construit par l’homme :

Au cours du 19e siècle, les différentes civilisations érigèrent des constructions de plus en plus hautes. La France ne voulant pas être en reste, voulait également sa haute structure. C’était plus une ambition de s’élever dans les airs surtout qu’au moment où le brevet a été déposé en 1884, la Statue de la Liberté américaine était déjà en cours de construction.

  • accueillir en grandes pompes l’Exposition universelle qui devait commémorer le centenaire de la Révolution française :

Dès le départ, Gustave Eiffel pensa que sa tour de 300 m devait être la porte d’entrée à cette exposition prévue en 1889. D’ailleurs, il avait déjà choisi le Champs de Mars pour l’ériger, mais il devait d’abord obtenir les autorisations avant d’ouvrir le chantier.

Si le dépôt de brevet a été facile, c’est le fait de convaincre Edouard Lockroy, alors ministre de l’industrie et du commerce qui n’a pas été simple. C’est pour cela que Gustave Eiffel lui-même a proposé l’organisation d’un concours pour l’édification d’une tour de 300 m. Comme il avait déjà des plans bien structurés, il savait qu’il allait le remporter ce qui fut chose faite.

  • se surpasser des autres :

Quand le métal s’imposa comme le matériau de construction du 19e siècle, tous les architectes voulaient le travailler et le mettre en valeur. Pour Gustave Eiffel, la réalisation de cette structure est une réponse au défi instauré dans le milieu des ingénieurs et des architectes. Il faut savoir qu’avant sa tour, Eiffel excellait déjà dans l’art de travailler le fer.


Tags:




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/