Winston Churchill, histoire et biographie de Churchill

(Mis à jour le: 9 août 2017)
Evaluer cet article

Né à Blenheim palac le 30 novembre 1874, Winston Churchill est à la fois écrivain, soldat et homme politique. Il doit surtout sa renommée à l’occupation du poste de Premier Ministre, lors de son combat contre l’invasion hitlérienne. Dans le domaine politique, il était connu pour ses discours visionnaires concernant l’Europe.

Winston Churchill : soldat et homme politique

Après avoir été nommé officier “Fourth Hussards” en février 1895, il a combattu au Soudan et en Inde, tout en étant journaliste. Il s’était enfui d’Afrique du Sud suite après avoir été capturé alors qu’il jouait le rôle de correspondant de guerre lors de la guerre de Boers.

En 1900, il fut ensuite élu au sein du parti conservateur au Parlement  puis adhère au parti libéral en 1904. C’est alors que sa carrière politique est propulsée, après avoir été nommé sous-secrétaire d’Etat aux colonies. En 1908, il fut Président du Ministère du Commerce pendant deux ans.

En 1910, il occupait le poste de ministre de l’intérieur durant une année, avant de devenir Lord de l’Amirauté. Au cours de la première guerre mondiale, il fut discrédité suite à l’échec de la campagne des Dardanelles face aux Turcs. A l’aube de la fin de la guerre, il occupa de nouveau un poste au gouvernement, en tant que ministre des munitions. Il devint ensuite secrétaire d’Etat pour la guerre et les affaires aériennes. Il fut ensuite Secrétaire aux colonies entre 1921 et 1922. Durant dix ans, il s’éclipsa du gouvernement mais resta au sein du monde politique en tant que parlementaire puis Chancelier de l’Echiquier.

Après que l’Allemagne ait envahi la Pologne en 1939, divers pays d’Europe et d’Amérique déclarèrent la guerre. C’est alors que Churchill réintégra le gouvernement en occupant le poste de Premier Ministre. Il approuve la Déclaration d’union franco-britannique qui envisage l’institution d’organismes communs dans le domaine de la défense, des finances et l’économie. Le projet fut vite abandonné et Churchill propose à la place une citoyenneté commune à l’Angleterre et l’Amérique. En 1941, il signe une charte avec Roosevelt, instaurant des principes de démocraties. Toutefois, Winston Churchill ne participait pas activement aux règlements d’après-guerre, mais n’était pas moins réputé comme un héros de la nation.

Partisan de la cohésion européenne

Tout en menant une politique militant l’Union Européenne, Churchill, fut leader de l’opposition. Le 19 septembre 1946, il prononça un discours à Zurich et évoque des futurs « Etats-Unis d’Europe », ambitionnant de créer une famille au sein de laquelle règneraient la liberté, la sécurité et la paix. Cependant, l’homme était contre toute forme de supranationalité. En 1947, il créa le mouvement de l’Europe. Un an plus tard, il présida un congrès réunissant 800 délégués d’Etats d’Europe à la Haye, d’où le « Conseil de l’Europe » concrétisé le 5 mai 1949.

Lire des citations de Winston Churchill

En 1951, il s’orienta vers une politique conservatrice, alors qu’il intégra de nouveau le poste de Premier Ministre. Il démissionna en 1955 mais demeura parlementaire jusqu’en 1964. En 1953, il reçut le prix Nobel de la littérature. Il fut naturalisé citoyen américain en 1963, puis décéda en 1965.

Durant les dernières années de sa vie, il ne cessa de promouvoir l’union des habitants européens, évoquant notamment dans son discours à Zurich que si les pays s’unissaient, les habitants connaîtraient la prospérité, la gloire et le bonheur qui ne pourraient être arrêtés par les frontières. Il insistait sur le fait que les européens devaient renouer des liens, pour connaître un développement dans un environnement de paix, de liberté et de sécurité. Il militait pour la réconciliation entre l’Allemagne et la France, tandis que les autres pays, devaient, selon lui, être amis et protecteurs d’une Europe nouvelle.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/