Vingt-huit novembre mil neuf cent quarante-six

Evaluer cet article
Vingt-huit novembre mil neuf cent quarante-six

Nous ne vieillirons pas ensemble.

Voici le jour

En trop : le temps déborde.

Mon amour si léger prend le poids d’un supplice.

 

Derniers poèmes d’amour

Paul Éluard

Vingt-huit novembre mil neuf cent quarante-six Derniers poèmes d'amour Poésie Paul Eluard

 Poésie Paul Eluard - Derniers poèmes d'amour - Vingt-huit novembre mil neuf cent quarante-six -  Vingt-huit novembre mil neuf cent quarante-six Nous ne vieillirons pas ensemble.


Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/