Vieille tante.

(Publié le 6 juin 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Avouer d’être gay est bien triste non ?

Mais qu’est donc devenue cette prime beauté
D’une fière jeunesse qui se grisait à s’exposer
Distinctement aux  vues de tantes outrepassées
Par ces tenues légères extravagantes illimitées.
Recluses elles apparentent aux pommes décaties
Végétant déconfit éliminées du dessus du panier
Ou de la rouge cerise si désirée du gâteau assorti
Avalée comme l’on ajuste ses achats en deniers.
Restent des rappels de printemps en leurs têtes
Des sacrées parties de campagne sans retraite
Confirmer ainsi le comportement de vraies folles
Comme cette rieuse en battement d’aile en vole.


15 mai 2006

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/