une fee au manteau rouge

(Publié le 4 février 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Dans une ruelle escarpée une fée m’a frôlée

Vêtue de rouge, d’une mante, son âge s’était figé

Dans un langage sibyllin  elle me narre des âges sardoniques

Où les mages pourchassés se réfugièrent dans les montagnes frigides

  


 

Cette fée, je le sus, était nommée « LA DAME DES GLACES »

A une époque si lointaine où mémoire d’homme se désintègre

La dame des glaces suivit le mage ATHOR dans son exil

Si froide étaient les nuits ; leur vie fut en péril

  

Le souffle du vent gelait les cimes des montagnes

Le mage et sa fée eurent la protection d’une étoile

ILNA de son   feu éternel réchauffa le poumon de la montagne frigide

Des lacs se creusèrent et des cygnes , allégorie d’une paix furtive

 

Posèrent leur candeur rose, bleue, sur ces eaux ressuscitées

Sous l’emprise d’un récit épique, je m’entendis murmurer

Ces montagnes givrées existent-elles ? sur un continent inconnu ?

Non me répondit la dame des glaces, une étoile au prénom fragile les a éteintes

 

Raymonde verney




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/