Un instant de bonheur

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La ville a disparu
Dans l’automne enrhumé
On n’aperçoit guère
Que l’avant-plan des arbres
A demi dévêtus
Et l’oreille attentive
N’entend même plus

Que des sons étouffés
Comme des avertisseurs
De la mort annoncée
Que va chanter l’hiver

Viens à mes côtés
T’asseoir à la fenêtre
Ouverte sur les cris
D’un vol de corbeaux

Comme nous n’avons ce soir
Plus rien à espérer
Laissons filer les heures
Sans dire un seul mot
Un instant de bonheur
Ne sera pas de trop

Jacques Herman
2012

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/