Un câpre égaré

(Publié le 23 février 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La terre tourne à l'envers

Mais personne n'a rien vu

Les hommes ont la folie

Tragiquement aveuglante

Ils plongent dans leur thé

Qu'ils boivent à gorgées lentes

Une feuille de laurier

Ou un câpre égaré

Et c'est aussitôt l'aventure

Alors debout

Fiers et altiers

Certains deviennent menaçants

Et se dressant

Sur leurs ergots

Tout en bombant le torse 

Sans vergogne ils proclament

Que le monde a changé

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/