Tu crains de confesser tes imperfections

(Publié le 10 septembre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Tu crains de confesser tes imperfections,
Tu pleures, pauvre sot, sur ta force perdue.
Je veux dix fois le jour haïr mes actions
En couronnant de fleurs ma tête entrechenue.


Muse, pour tes vrais fils aujourd' hui c' est demain !
Mais si leur coeur descend au niveau de la foule,
Ce bon vin plein d' ardeur qu' ils buvaient dans ta main
Tourne comme du lait et comme une eau s' écoule.

{mosloadposition user1} 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/