Trois chercheurs décrochent le Nobel de Médecine de cette année

(Mis à jour le: 15 avril 2016)
Evaluer cet article

La saison des Nobel de cette année a été ouverte par le Nobel de la Médecine qui a été décerné lundi 6 octobre dernier à trois chercheurs qui ont travaillé sur le « GPS interne du cerveau ».

Le « GPS interne » du cerveau

Les recherches menées par ces trois scientifiques concernent notre sens de l’orientation qui nous permet de retrouver notre chemin, de nous situer dans l’espace, de stocker les informations géographiques qui nous permettent de retrouver immédiatement le chemin dès qu’on se trouve sur une route qu’on a déjà empruntée, … Ces chercheurs se sont donc intéressé à ces questions et c’est de là que leurs analyses sont parties.
Pour la Fondation Nobel, ces recherches ont mis en exergue le fondement cellulaire d’une fonction cognitive supérieure d’où cette récompense bien méritée.

Les chercheurs récompensés

john-o-keefe
– John O’Keefe, né en 1939 à New York

Le pionnier de l’étude est John O’Keefe, un américano-britannique qui occupe actuellement le poste de chercheur à l’Institut de neuroscience cognitive de l’University College de Londres (UCL). C’est en 1971 qu’il découvre le premier composant de ce système de positionnement. Ce dernier se présente sous forme de cellule nerveuse localisée dans l’hippocampe. L’hippocampe est une partie du cerveau qui tient une place primordiale dans la mémoire et le positionnement spatial.
Pour faire cette découverte, M. O’Keefe a mené des études sur des rats. Il a pu déterminer que toutes ces cellules nerveuses entraient en action lorsque le rongeur se trouvait dans un endroit spécifique et que seules quelques-unes d’entre elles travaillaient lorsque le rat se trouvait dans un autre endroit. Le chercheur a donc supposé que le rat élaborait un plan de la pièce.

 

le-couple-moser
– Le couple Moser (Edvard Moser né en 1962 et Mary-Britt Moser née en 1963)

M. et Mme. Moser sont tous les deux chercheurs à l’université de Trondheim, dans le nord-ouest de la Norvège. C’est en 2005 qu’ils ont identifié un autre type de cellule nerveuse qui, selon eux, génère un système de coordonnées et nous permet de nous positionner et de trouver notre chemin.
Mme Moser explique que pour fonctionner, leur couple privilégie la discussion pour essayer de résoudre ensemble les questions qui les assaillent et trouver la meilleure méthode pour les résoudre. Selon elle, les deux époux ont la même vision et ont chacun un penchant pour la compréhension. Dès qu’un doute survient chez l’un ou l’autre, ils se mettent alors à discuter et ne lâche le sujet que lorsqu’ils trouvent des réponses satisfaisantes et claires. Et lorsqu’on est marié, pouvoir en discuter n’importe quand et n’importe où fait avancer les choses rapidement que de devoir programmer un rendez-vous toutes les deux ou trois semaines.

Des résultats prometteurs

Puisque ces résultats concernent notre sens de l’orientation, ils pourraient permettre de mieux comprendre la perte de la mémoire spatiale entraînée par diverses maladies comme l’Alzheimer. Alors, l’AFP Torkel Klingberg tient à souligner que non, cela ne va pas donner naissance à des traitements même d’ici 10 ans puisqu’il s’agit de neurophysiologie, par contre, ces résultats permettent de comprendre les symptômes de la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies.

 

Une récompense à la hauteur de leurs recherches

Pour ce prix Nobel, le couple Moser obtient la moitié des huit millions de couronnes (soit environ 881 000 euros) tandis que la moitié revient à John O’Keefe.
Mary-Britt Moser est, quant à elle, la onzième femme à avoir gagné le prix de médecine depuis la création du prix Nobel en 1901 et le couple Moser est le cinquième couple à recevoir ce prix.
Lorsque la nouvelle est tombée, Edvard Moser était à bord d’un avion pour Munich donc il a été très surpris lorsqu’on l’a accueilli à l’aéroport avec des fleurs.
Les trois chercheurs qui ont succédé à Thomas Südhof, James Rothman et Randy Schekman, les lauréats de l’année dernière, sont ravis d’avoir obtenu ce prix et n’en reviennent toujours pas.

Le Nobel de médicine ouvre la saison des Nobel

Pour l’année 2014, c’est donc le Nobel de médecine qui a ouvert la danse des Nobel de cette année. Pour la suite de la saison, le mardi sera dédié à la physique, le mercredi à la chimie, le jeudi à la littérature, le vendredi à la paix et le lundi à l’économie.
Ne ratez donc pas ce programme fort chargé.

Toutes nos félicitations à nos lauréats de médecin de cette année.





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/