Très loin devant elles

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Planté dans le sable

Il observait la mer

Les yeux fixés sur l’horizon brumeux

Où entre deux cargos

Surgissaient parfois

 

De fines volutes bleues

Qui montaient dans le ciel

Se confondaient avec lui

Et redescendaient

Sous l’espèce de femmes dévêtues

La plage aussitôt

Se remplissait de beautés nues

Qui s’y enracinaient

Et de leurs yeux immenses

A leur tour regardaient

Très loin devant elles

La fusion de l’air et de l’eau

Jacques Herman

2010

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/