Toutes les heures

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Autrefois quand le ciel

A l’aube
Commençait à frémir

Vers le milieu du jour

Il hésitait souvent


Allait-il le soir
S’engoncer jusqu’au cou

Dans sa vêture

De velours noir
Ou se mettre à rougir

Les temps ont changé

En quelques années
Le ciel a choisi

La monotonie
Du lever du soleil
Jusqu’à son coucher

Toutes les heures
Imbibées d’ennui

Sont devenues grises
Et tristes à pleurer

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/