Toute la babiole

(Publié le 12 septembre 2006) (Mis à jour le: 28 décembre 2015)
Voilà pourtant le but inepte des choses.
Les fins parfums de la jupe qui froufroute
Le long du trottoir blanc comme la grand’ route,
Les lourds parfums de la lourde chevelure,
Nattes au dos, torsades sur l’ encolure.
La pénitence après le péché, sans doute
L’ orgueil et l’ avarice et l’ envie, et toute

La babiole ; et l’ amour de la nature,
Et même la lune à travers la verdure ;
Et même la lune et même l’ espoir, cette


O cette folie ! Et le soleil, ses hâles,
Et la pluie, et la tristesse des jours pâles.
Et bouquets qu’ on souhaite et bouquets qu’ on jette.
Et la bonne tiédeur des premières bûches,
Et sa gorge en les dentelles et les ruches.
Les cantilènes Livre 2

Jean Moréas

Toute la babiole Les cantilènes Livre 2 Poésie Jean Moréas

 Poésie Jean Moréas - Les cantilènes Livre 2 - Toute la babiole -  Voilà pourtant le but inepte des choses. Les fins parfums de la jupe qui froufroute



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/