Tendresse de l’eau

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Dans les ridules que le vent
Imprime à la surface
De l'étang
Je lis la la tendresse de l'eau
Son espérance folle
De me toucher au coeur
Son désir inassouvi

 

Et comme un amant
Je feins l'indifférence
Mais elle n'est pas dupe
Des trompeuses apparences
De mon détachement
Je m'éloigne un peu d'elle
Déambule en silence
Plein de fausse espérance
J'espère l'entendre qui m'appelle
C'est une question de temps
Et de patience
Mais le ciel s'obscurcit
La pluie va grêler
La peau délicate
De sa nudité
Et je m'en irai
Définitivement
Jacques Herman
2010

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/