SI J’ETAIS

(Publié le 25 mai 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Si j’étais musicien, d’un accord de violon,
Je jouerais, en solo, des tangos envoûtants,
Sous le vibrant archet, voleraient les jupons,
Si j’étais musicien, frémiraient les amants ;

Si j’étais un danseur, entre deux entrechats,
Je vous ferais valser, je vous ferais tourner,
Sous de vibrants tempos, peu importent les pas,
Si j’étais un danseur, je vous ferais voler ;

Si j’étais troubadour, d’une voix pathétique,
Je chanterais l’amour, tout au long des étés,
J’inventerais des mots tendres et romantiques,
Si j’étais troubadour, je vous ferais rêver.

Je ne suis pas Mozart, je n’ai rien de Bécaud,
Je ne sais pas danser, je ne sais pas chanter,
Et je n’ai qu’un crayon pour marier les mots,
Je ne suis que poète et ne sais que rimer.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/