sculpteur sur marbre

(Publié le 14 janvier 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Au fond de l'atelier, titanique sculpture,
Se dresse une statue au piédestal marbré,
Et l'aube rose imprime un reflet empourpré
À travers le vitrail sur sa noble stature ;



Oh ! qu'il fallut de nuits, l'esprit à la torture,
De labeur pour atteindre un semblable degré !
En un grand tourbillon, le visage effaré,
Se voir l'allégorie emportant sa capture ;

Votre coeur est saisi du souffle génial,
Qui frissonne le long de ce corps colossal,
Le Faucheur éternel toujours stable à son oeuvre :

Un Bacchus gît par terre, et chaque visiteur
Peut voir, les bras en croix, le sublime sculpteur
Mort aux pieds de la Mort, son dernier grand chef-d'oeuvre.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/