Sacha Guitry, histoire et biographie de Guitry

(Mis à jour le: 29 juin 2016)
Sacha Guitry, histoire et biographie de Guitry
Evaluer cet article

De son vrai nom Alexandre Guitry, Sacha Guitry est né le 21 février 1885 à Saint-Pétersbourg et est décédé le 24 juillet 1957 à Paris. Il était surtout connu pour ses talents de dramaturge, mais on le connaissait aussi en tant qu’acteur, réalisateur, scénariste et metteur en scène français.

Son enfance

Sacha Guitry est le fils de Lucien Guitry qui était comédien et de Renée Delmas qui a fait un peu de théâtre. Le couple a eu quatre garçons, mais deux d’entre eux sont morts alors qu’ils étaient encore au berceau. Le troisième est quant à lui devenu comédien et journaliste et est mort dans un accident de voiture en 1920. Sacha Guitry a donc perdu tous ses frères et comme ces derniers, il est né dans la capitale de l’Empire russe. C’est en l’honneur du tsar Alexandre III qu’il doit son nom de baptême puisque ce dernier était un fervent admirateur du talent de son père et était également son parrain.

Sacha Guitry

Lorsqu’excédée par les nombreuses liaisons de son mari, Renée Delmas demande le divorce, Sacha part vivre avec sa mère. Son père l’enleva toutefois en octobre 1889 pour le ramener vivre à Saint-Pétersbourg. Là, il l’initia au monde du théâtre en le faisant jouer devant le Tsar et la famille Impériale. Lorsque les saisons des représentations prennent fin, il rentrait chez sa mère.

Son éducation

Sacha Guitry n’était pas un élève brillant et sa médiocrité a même poussé onze lycées à l’expulser de leurs établissements. Après un dixième redoublement de la classe de 6ème alors qu’il avait déjà 18 ans, il décide d’abandonner ses études pour se consacrer à sa passion : le théâtre.

Des débuts prometteurs

Guitry soumet sa première pièce à Marguerite Deval avec les encouragements de Francis de Croisset. La directrice du théâtre des Mathurins accepte de le prendre à condition que la pièce soit transformée en opérette. Aussitôt dite, aussitôt faite, Le Page est mis sur pied le 15 avril 1902 et les représentations se sont très vite enchaînées jusqu’à atteindre les 35. Face à ce succès, Alphonse Allais, qui était un ami de son père, lui trouve une place au magazine Le Sourire.

Quand son père prit la direction du théâtre de la Renaissance, il initie son fils en tant que comédien et lui donne le pseudonyme de Lorcey. C’est là que le jeune Sacha fit la rencontre de Charlotte Lysès qui était aussi la protégée de son père. Tous deux sous le charme de la jeune femme, père et fils sont entrés dans une sorte de conflit qui durera 13 ans.

C’est finalement Sacha Guitry qui eut les faveurs de la jeune femme avec qui il s’installe en se marie le 14 août 1907. Il lui dédie sa troisième pièce intitulée le KWTZ qui fut reproduit au théâtre des Capucines en 1905. La pièce n’eut toutefois pas le succès escompté et c’est celle baptisée Nono qui signe son premier grand succès.

Sa carrière

Arrivé au sommet de sa gloire en tant que comédien talentueux, Sacha Guitry s’essaie à l’écriture en écrivant ses propres pièces. Il rejoint ainsi la génération de boulevardiers.

Habitué au succès, Sacha Guitry fut dévasté par l’échec de La Clef en 1907. Octave Mirbeau, l’écrivain trouva toutefois les mots pour l’encourager. D’autres pièces ont ainsi suivi comme celle qu’il a dédiée à sa seconde femme Yvonne Printemps. Très vite, il a séduit le public même si les critiques n’étaient pas toujours de son côté.

Pour le monde du théâtre, son talent était toutefois bien là et on le décrivait comme un homme d’esprit à l’humour caustique. Il a également su imposer un style qui lui est propre : transformer les règles en vigueur dans son propre style.

En savoir plus sur les citations de Sacha Guitry ici : http://www.cultivonsnous.fr/c/citations/citations-sacha-guitry/

Le cinéma

Bien qu’il ait fait quelques essais dans l’univers cinématographique, Sacha Guitry ne s’y est réellement intéressé qu’en 1935 encouragé par sa nouvelle épouse Jacqueline Delubac. Il a ainsi adapté quelques-unes de pièces pour le cinéma comme Pasteur. D’autres films ont par la suite suivi dont celui de son unique roman, Mémoires d’un tricheur.

Son talent lui vaut une place à l’Académie Goncourt et si ce n’est son refus de se plier à une condition de l’Académie française qui est d’abandonner son rôle de comédien, il y aurait également été intégré.

Sa vie privée

Tout comme son père, Sacha Guitry était un homme à femmes. Il s’est marié cinq fois et a eu plusieurs liaisons extra-conjugales. Après avoir divorcé de Jacqueline Delubac en 1939, il a épousé Geneviève de Séréville de qui il a divorcé en 1949 pour se marier avec Lana Marconi en 1949. Il a créé des pièces de théâtre pour chacune de ses épouses. Même s’il a connu plusieurs femmes, on ne lui connaît aucune descendance.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/