Rien qu’un sifflement léger

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Rien qu'un sifflement léger

Par la porte entrouverte

Un bruissement qui m'intrigue

Comme le passage inopiné

D'un vent mauvais

Ou le glissement sombre

Du velouté d'une ombre

Entrée par infiltration

Rien que la peur imparable

D'un signe du ciel

Qui se faufile à mon insu

Dans la douceur de la maison

Et qui menace à chaque instant

D'éclater comme le bruit

Terrifiant d'un canon

Rien que le tremblement

De la chair qui

Jusqu'ici frissonnait

Et le délire oppressant

Perturbant

Chargé d'inquiétude

Qui s'impose sur le champ

Jacques Herman

2010

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/