Rêves et réalités

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 30 novembre 1999)

Je m’assieds parterre

Et je regarde en l’air

Je ferme les yeux,

Et je passe la main dans mes cheveux

J’essaie de faire le vide dans mon esprit

De penser à une autre vie

Qui ressemblerait à un paradis

Les oiseaux chanteraient au-dessus de ma tête

La faune brillerait comme dans une fête

Les enfants s’amuseraient comme des bêtes

Seulement, j’entends très vite des cris

J’ouvre les yeux et je vois les petits

Qui courent dans toute la maison

En s’amusant avec à la main un bâton

Dehors il pleut, retour sur terre

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/