René-François Sully Prudhomme, histoire et biographie de Prudhomme

(Mis à jour le: 12 janvier 2016)
Evaluer cet article

Sully Prudhomme

René Armand François Prudhomme, connu sous le nom de Sully Prudhomme, est un poète français né le 16 mars 1839 à Paris et mort le 6 septembre 1907 à Châtenay-Malabry.

Sully Prudhomme est le premier poète ayant remporté le Prix Nobel de littérature en 1901.

Sully Purdhomme

Sully Purdhomme

Vie de Sully Prudhom

Sully Prudhomme est un fils de commerçant modeste à Paris. Il a rejoint le lycée Bonaparte pour ses études secondaires. Il voulait au début devenir ingénieur, mais suite à une crise d’ophtalmie, il a dû quitter ses études et commença à travailler au Creusot dans les usines Schneider et fait des études en droit.

Après avoir obtenu son diplôme d’avocat, il commence à travailler chez un notaire. Il se met par la suite à écrire des poèmes encouragé surtout par le succès de ses premiers poèmes dans la Conférence La Bruyère, cette société étudiante à qui il appartient.

Son premier recueil poétique, Stances et Poèmes voit le jour en 1865. Le recueil connait un succès énorme surtout grâce à son poème le plus célèbre Le Vase brisé, qui est une forme de métaphore très élégante relatant l’histoire d’un cœur brisé par un chagrin d’amour.

Ses publications s’enchaînent avec Les Épreuves en 1866 et Les Solitudes en 1869. Il se détourne ensuite du style sentimental pour entamer un style encore plus personnel. Il contribue également au Parnasse contemporain de Leconte de Lisle et montre un intérêt plus pour la science et la philosophie.

Sully Prudhomme jeune

Sully Prudhomme jeune

En 1878, Sully Prudhomme réalise une traduction en vers du premier chant du De Natura Rerum de Lucrèce. Il exprime ses pensées philosophiques dans plusieurs de ses poèmes comme par exemple  La Justice parue en 1878 et Le Bonheur en 1888.

En 1881, Prudhomme fut élu à l’Académie française en 1881. Après la publication de son poème Le Bonheur, il décide de se concentrer sur la philosophie et à l’esthétique. Deux ouvrages ont vu le jour : L’Expression dans les beaux-arts en 1884 ainsi que Réflexions sur l’art des vers en 1892. Il a également publié quelques articles sur Blaise Pascal dans La Revue des Deux Mondes qui est paru en 1890. En 1902, il publie un article en collaboration avec Charles Robert Richet intitulé Le Problème des causes finales et en 1906, dans la  Revue de métaphysique et de morale parue son article La Psychologie du Libre-Arbitre.

Sully Prudhomme a été le premier écrivain à obtenir le prix Nobel de littérature, le 10 décembre 1901 en récompense à ses travaux dans le monde de la littérature, la poésie ainsi que la philosophie.

Grâce à la somme qu’il a reçu suite à cette consécration,  il crée un prix de poésie décerné par la Société des gens de lettres. En 1902, Sully fonde la Société des poètes français avec José-Maria de Heredia et Léon Dierx.

René Sully Prudhomme

René Sully Prudhomme

Depuis la guerre de 1870, la santé de Sully s’est dégradée, avec le temps, il était contraint de vivre quasiment reclus à Châtenay-Malabry en Hauts-de-Seine. Il était souffrant d’attaques de paralysie, lorsqu’il était entrain de travailler à La Vraie Religion selon Pascal en 1905.

Le 6 septembre 1907, Sully Prudhomme s’éteint subitement. Il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris.



  1. 6 juin 2012 @ 12:48 Fred

    Prudhomme
    Je me rappelle avoir lu l’une de ses poèmes, Le Bonheur….cela m’a emporté dans un autre monde!
    Il mérite bel et bien d’obtenir le prix Nobel en littérature et d’être le premier à l’avoir!

    Répondre

  2. 12 juin 2012 @ 16:08 Soupir

    Son “Soupir” est mon poème préféré, il illustrait bien l’état de l’âme de celui qui vient de se séparer de son premier amour 🙁

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/