Quinte de toux

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

A quoi bon
Décrire le fracas des jours

Le doigt mouillé
D’un peu d’écume
Et laisser sur le sable

Une ombre impalpable
Qui sera détruite aussitôt née

A quoi bon
S’appliquer à désaccorder

Les stridences glaciales
Que l’hiver fait vibrer

Au plus profond du coeur
Et qui s’évanouiront


Aux premières lueurs
Du soleil sur la plage

A quoi bon
Hurler son nom si fort
Qu’il en ferait trembler

De peur les nuages

La vie à tout âge
Peut partir lentement

A pas de loup
Aussi bien que finir
Sans qu’on n’ait rien vu venir

Comme une quinte de toux

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/