Quel pas sur le pavé boueux

(Publié le 5 septembre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Quel pas sur le pavé boueux
Sonne à travers la brume ?
Deux boutiquiers, crachant le rhume,
S'en retournent chez eux.



– " C'est ce cocu de Lagnabère.
– Oui, Faustine.
– Ah, mon Dieu,
En çà de Cogomble, quel feu !
– Oui, c'est le réverbère.

– Comme c'est gai, le mauvais temps…
Et recevoir des gifles.
– Oui, Faustine. "
A présent, tu siffles
L'air d'"Amour et Printemps".

Querelles, pleurs tendres à boire –
Et toi qu'en tes détours
J'écoute, ô vent, contre les tours
Meurtrir ta plume noire.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/