Que restera-t-il

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Ce sont du ciel
Des griffes sauvages
Descendues acérées

Qui nous ont blessés
Au coeur et au visage

Mais qu’ensuite le vent
A vite dispersées

Ce sont de l’océan
Des vapeurs nouvelles

Emportées par les vagues
Vers l’unique rivage

De leur destinée
Et qui meurent cachées

Dans les replis du temps

Ce sont de l’incendie


Des flammes empressées
D’incinérer les corps

En préservant les âmes
En couronnant la mort

De faux lauriers de vie

Que restera-t-il
Des amours indomptées

Des nuages du soir
Lourds et menaçants

Et des mots que personne
Ne pourrait prononcer

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/