Que m’importe

(Publié le 24 décembre 2006) (Mis à jour le: 15 février 2016)
Que m’importe de vivre
Si tu n’es pas à mes cotés
A quoi à me raccrocher
Si tu n’es la page de mon livre

Ma vie ne serait que poussière
Perdue dans l’immense univers
Je ne serais qu’un corps sans âme
Qui se noie dans ses larmes

Que m’importe de chanter
Si tes yeux à l’horizon s’égarent
Laissant mes refrains s’envoler
Si tu n’es une corde de ma guitare

Ma vie ne serait que poussière
Perdue dans l’immense univers
Je ne serais qu’un corps sans âme
Qui se noie dans ses larmes

Que m’importe de voyager
De parcourir la terre entière
Si ce n’est sur tes ailes déployées
Pareilles à celle de l’oiseau de lumière

Ma vie ne serait que poussière
Perdue dans l’immense univers
Je ne serais qu’un corps sans âme
Qui se noie dans ses larmes

Que m’importe de voir
Si ce n’est pour t’admirer
Si ton regard plein d’étoiles
Se perd sous un voile

Ma vie ne serait que poussière
Perdue dans l’immense univers
Je ne serais qu’un corps sans âme
Qui se noie dans ses larmes

Que m’importe d’être moi
Si je ne peux me fondre en toi
Si je ne suis pas le reflet de ton amour
Celui qui me fait me lever chaque jour

Que m’importe que je vive ou que je meure
Si je ne suis pas bercée par le bleu de tes yeux
Si ton amour ne brille pas de ses feux
Si c’est l’hiver dans mon coeur

 

Annie Mathieu

Que m’importe poésie Annie Mathieu Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - poésie Annie Mathieu - Que m’importe -  Que m’importe de vivre Si tu n’es pas à mes cotés



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/