Quand le temps sur nos fronts

(Publié le 13 mai 2007) (Mis à jour le: 27 juin 2016)
Quand le temps sur nos fronts efface par degré
L’enfance et les reflets de cet âge doré,
Arrive la jeunesse avec toute sa sève ;
Et par un jet nouveau le corps monte et s’élève,
Et toujours monte ainsi, jusques à son été,

Au faîte radieux de sa virilité.
Et la pensée aussi va croissant d’âge en âge ;
Mais un regret la suit à travers son voyage,
Hélas ! Car rien ne vaut le peu qu’on a quitté :
Tout ce qu’on gagne en force, on le perd en beauté.

 

Auguste Brizeux

Quand le temps sur nos fronts Marie Poésie Auguste Brizeux

 Poésie Auguste Brizeux - Marie - Quand le temps sur nos fronts -  Quand le temps sur nos fronts efface par degré L'enfance et les reflets de cet âge doré,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/