Pour Anactoria

(Mis à jour le: 8 janvier 2016)
Certains disent: “Est-il plus belle chose au monde
qu’une troupe de cavaliers ? ” D’autres déclarent:
“Rien qui vaille une flotte en mer”.
Moi, je préfère le seul visage aimé.

Ainsi pensa celle dont les yeux contemplèrent
tant de beaux fils de rois, qui recherchaient sa main.
Entre tous, le plus beau fut celui qu’elle aimait.

Elle a choisi de suivre celui par qui devait périr la haute Troie.
Pour elle rien n’a plus compté, ni son pays,
ni ses parents, ni son enfant chérie.


Cypris égarait l’amoureuse.

Qu’il est prompt à l’oubli, le faible cœur des femmes !
S’il s’attache un instant, c’est aux êtres présents.
Hélas ! Anactoria, personne, ô chère absente, ne se souvient de toi.

Ah ! pour contempler ta démarche ravissante,
revoir l’éclat éblouissant de ton visage,
je donnerais les chars lydiens et les armures
qui brillent au combat.

 

Poésie Sappho

Sappho

Pour Anactoria Poésie Sappho

 Poésie Sappho - Pour Anactoria -  Certains disent:



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/