Plusieurs générations avaient

(Publié le 5 juin 2017) (Mis à jour le: 5 juin 2017)
Evaluer cet article

Plusieurs générations avaient laissé des cannes dans le porte-cannes: la canne-fusil du grand-oncle Ousilanne la canne à épée du grand-père Lapeignine et celles dont les bouts ferrés rappelaient des villégiatures à Bagnères-de-Bigorre.

Le Baiser au lépreux 1922. François Mauriac




Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/