Plus j’y pense, plus je me

Evaluer cet article

Plus j’y pense, plus je me

dis qu’il n’y a aucune raison

pour que le carré de

l’hypoténuse soit égal à la

somme des carrés des deux

autres côtés.

Une citation de Frédéric Dard



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/