Plaisir n’ai plus, mais vis en déconfort

(Publié le 19 mars 2007) (Mis à jour le: 14 janvier 2016)
n’ai plus, mais vis en déconfort.
Fortune m’a remis en grand douleur.
L’heur que j’avais est tourné en malheur,
Malheureux est, qui n’a aucun confort.

Fort suis dolent, et regret me remord,
Mort m’a ôté ma Dame de valeur.
L’heur que j’avais est tourné en malheur :
Malheureux est, qui n’a aucun confort.


Valoir ne puis, en ce monde suis mort.
Morte est m’amour, dont suis en grand langueur.
Langoureux suis, plein d’amère liqueur,
Le coeur me part pour sa dolente mort.

L’Adolescence clémentine
Clément Marot

Plaisir n’ai plus mais vis en déconfort L'Adolescence clémentine Poésies Clement Marot

 Poésies Clement Marot - L'Adolescence clémentine - Plaisir n’ai plus mais vis en déconfort -  n'ai plus, mais vis en déconfort. Fortune m'a remis en grand douleur.



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/