Pierre Perret, histoire et biographie de Perret

(Mis à jour le: 4 septembre 2017)
Evaluer cet article

Pierre Perret est un auteur-compositeur-interprète français né  le 9 juillet 1934 à Castelsarrasin. Cet artiste aux multiples talents vit dans la commune de Nangis en Seine-et-Marne. Ses chansons sont pour la plupart des œuvres drôles, destinées aux enfants ou sont un mélange d’un ton comique, engagé et tendre. Il a passé une partie de son enfance avec ses parents, Maurice et Claudia, dans leur café où il apprendra notamment le langage argotique. Artiste, musicien et chanteur talentueux, Pierre Perret est un emblème de la musique française.

Quelques liens

Pierre Perret

Pierre Perret

 

Des œuvres qui retracent sa vie

Pierre Perret se démarque par ses œuvres sociales, quelquefois un peu crues, mais qui relatent la réalité dans laquelle il avait l’habitude de vivre, dans le café de ses parents. Parmi elles se trouvent des chansons antiracistes comme Lilyou, des morceaux relatant la vie des travailleurs (Ma nouvelle adresse) ou des habitants des HLM (Y’a cinquante gosses dans l’escalier). Ses chansons sont parfois satiriques ou relèvent d’un humour cru mélangé à un engagement contre les mœurs qui envahissent la société de son temps. En exemple, La bête est revenue ou encore Dealer. Il va également relater sa vie d’écolier, dans son morceau Le zizi, en parlant de l’éducation sexuelle qu’il a reçue en primaire.

Il est auteur de plusieurs albums qu’il a sortis presque tous les ans à l’instar de Irène ! sorti en 1986 ou Chansons buissonnières  (Interdit aux plus de 12 ans), sorti l’année suivante. Il est entre autres l’auteur de musiques de films sur disques de 45 tours comme la bande originale de Charles et Lucie ou de Prune de bois. Toutes ses œuvres sont le reflet de sa connaissance sur les subtilités de la langue française et sur le langage argotique, alors en vogue à son époque, même chez les plus jeunes. Ce chanteur populaire a chanté aux côté de Georges Brassens, côtoyé des écrivains de renom comme Paul Léautaud et accompagné de nombreux autres artistes sur scène.

Une carrière qui commence très tôt

La carrière de Pierre Perret commencera très tôt, car il intègre à l’âge de 14 ans, le conservatoire de musique de Toulouse et obtient, à l’âge de 19 ans, son premier prix de saxophone. Il commença, avec son orchestre, à jouer dans des bals et des fêtes de famille et se produit sur scène avec des artistes tels que Françoise Marin.

Quand son patron, Michel Valette, à qui il a montré ses premières chansons, lui demanda de monter en scène, Perret refusa, car était trop timide pour chanter devant tout le monde. Valette lui força toutefois la main en l’annonçant par surprise à l’assistance. Il a fini par monter sur scène et le succès fut immédiat. Cela l’a mis en confiance et c’est ainsi que démarra officiellement sa carrière de chanteur.

Pierre Perret

Pierre Perret

Il est vite remarqué par des agents et des producteurs tels que Boris Vian, Jacques Canetti ou encore Emile Hebey. C’est d’ailleurs ce dernier qui le présenta à Eddie Barclay avec qui il signe un contrat d’enregistrement de six ans. Il commença d’abord à chanter dans des cabarets pour ensuite enchaîner avec des concerts organisés un peu partout en France.

Après la fin de son contrat chez Barclay, en 1963, il s’engage pour six ans chez Vogue et avait pour agent artistique, Lucien Morisse. Les concerts se sont alors enchaînés, mais ce n’est qu’en 1966, après la sortie de Les Jolies Colonies de vacances que sa vie financière s’est améliorée.

Perret se produit pour la première fois à l’Olympia en 1966. Outre sa carrière de musicien, d’interprète et de compositeur, Pierre Perret est également écrivain et a produit des ouvrages tels que Le Café du Pont (autobiographie), Anthologie de la poésie érotique et bien d’autres encore. Artiste complet, il a reçu des distinctions comme le grade de Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres.

En 1969, après la fin de son contrat chez Vogue, il décide, avec le soutien de sa femme, de s’autoproduire. Le couple ouvre alors les éditions Adèle, en hommage à sa première chanson.

Vie privée

Il fit la connaissance de Simone Mazaltarim dans les bureaux de Barclay. Il l’épousa en 1962 et la même année, naissent leurs jumeaux Alain et Anne. Un an plus tard, une autre petite fille nommée Julie nait, mais elle décèdera en juillet 1995.

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/