Pierre Dac, histoire et biographie de Dac

(Mis à jour le: 9 août 2017)
Pierre Dac, histoire et biographie de Dac
Evaluer cet article

André Isaac, plus connu sous le nom de Pierre Dac est un comédien et humoriste français. Il est né le 15 aout 1893 à Châlons-sur-Marne dans une modeste petite famille juive d’Alsace, originaire de Niederbronn-les-bains. Son père, Salomon Isaac est boucher, quant à sa mère, Berthe Kahn, elle est femme au foyer. Déjà dans son enfance, André Isaac aimait les farces et les petites blagues que ce soit chez lui ou à l’école. Ses dons artistiques se sont très vite révélés également car si son grand frère Marcel a été destiné par ses parents à reprendre la boucherie familiale, ils ont préféré lui donner des cours de violon.

A 20 ans, il revient du front après y avoir été pendant 4 ans. En 1915, le grand frère de Pierre Dac, Marcel est abattu par un obus allemand pendant la bataille de Champagne. Après la première Guerre Mondiale, Pierre Dac a pratiqué différents petits métiers (coursier, homme-sandwich, chauffeur de taxi). C’est dans les années 20 qu’il commence son entrée dans le milieu artistique en étant chansonnier dans les cabarets La Muse Rouge ainsi que la Vache enragée.

Le 8 janvier 1929, Pierre Dac épouse Marie- Thérèse Lopez. Ce mariage devient très vite un fiasco car au bout de 5 ans de mariage seulement, il rencontre la comédienne Dinah Gervyl qui va très vite devenir sa deuxième épouse.

En 1935, Pierre Dac a créé une émission humoristique de radio sur la fréquence de La course au Trésor. En parallèle à cela, il en anime une autre sur la radio La Société des Loufoques. Ces deux émissions remportent un énorme succès auprès de l’audition.

Le 13 mai 1938, il crée l’Os à moelle qui est l’organe officiel des loufoques. L’Os à moelle est une publication humoristique hebdomadaire. Il collabore alors avec plusieurs personnes notamment le chansonnier Robert Rocca, les dessinateurs Jean Effel ainsi que Roland Moisan entre autres. Malgré un grand succès, l’hebdomadaire a cessé de paraître après son 109è numéro, le 7 juin 1940. L’équipe a été obligée de quitter Paris à cause de leurs propos très anti- hitlérien.

Après avoir quitté Paris, il se réfugie au 42 boulevard de Strasbourg à Toulouse en 1942. En effet, il y a même une plaque commémorative qui l’atteste. Ces mots y sont inscrits : Ici ont vécu en 1940-41 et d’ici s’évadèrent en novembre 1941 Pierre Dac speaker de la France Libre et Fernand Lefevre commandant du groupe Lorraine.”

Après de nombreuses incarcérations, Pierre Dac revient en France à la libération. Il se réinstalle avec sa deuxième épouse Dinah Gervyl qu’il a épousé le 6 octobre 1944. Ils logèrent au 49 avenue Junot. En 1955, cette rue fut baptisée rue Pierre-Dac.

En 1946, il est reçu à la loge « Les compagnons ardents » de la Grande Loge de France en tant qu’apprenti. En 1952, il dirige une parodie de rites maçonniques « Grand Loge des Voyous,Rituel du Premier Degré Symbolique ».

Il est également revenu dans les théâtres et cabarets de Paris. Il sera très vite surnommé « Roi des loufoques » par son aptitude à modifier le réel de telle sorte à avoir quelque chose de tout à fait absurde en utilisant les calembours et les aphorismes

Par la suite, il devient dépressif et tente à 4 reprises de mettre fin à ses jours à l’aide de barbituriques (entre 1958 et 1960). Il finit par mourir (d’une cause naturelle) le 9 février 1975 à Paris. Ses cendres ont été déposées au columbarium du cimetière du père Lachaise.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/