Phèdre ACTE quatrième Scène 3

Evaluer cet article
Phèdre ACTE quatrième Scène 3

Phèdre par Jean Racine

Thésée, seul.

THÉSÉE

Misérable, tu cours à ta perte infaillible !

Neptune, par le fleuve aux dieux mêmes terrible,

M’a donné sa parole, et va l’exécuter.

Un dieu vengeur te suit, tu ne peux l’éviter.

Je t’aimais; et je sens que, malgré ton offense,

Mes entrailles pour toi se troublent par avance.

Mais à te condamner tu m’as trop engagé:

Jamais père, en effet, fut-il plus outragé ?

Justes dieux qui voyez la douleur qui m’accable,

Ai-je pu mettre au jour un enfant si coupable !

Phèdre ACTE quatrième Scène 3

La pièce de Théâtre Phèdre par Jean Racine.



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/