Phèdre ACTE premier Scène 4

(Publié le 4 mai 2011) (Mis à jour le: 23 janvier 2016)
Phèdre ACTE premier Scène 4

Phèdre par Jean Racine

Phèdre, Œnone, Panope.

PANOPE

Je voudrais vous cacher une triste nouvelle,

Madame: mais il faut que je vous la révèle.

La mort vous a ravi votre invincible époux;

Et ce malheur n’est plus ignoré que de vous.

ŒNONE

Panope, que dis-tu ?

PANOPE

Panope, que dis-tu ? Que la reine abusée

En vain demande au ciel le retour de Thésée;

Et que, par des vaisseaux arrivés dans le port,

Hippolyte son fils vient d’apprendre sa mort.

PHÈDRE

Ciel !

PANOPE

Ciel ! Pour le choix d’un maître Athènes se partage:

Au prince votre fils l’un donne son suffrage,

Madame; et de l’État, l’autre oubliant les lois

Au fils de l’étrangère ose donner sa voix.

On dit même qu’au trône une brigue insolente

Veut placer Aricie et le sang de Pallante.

J’ai cru de ce péril vous devoir avertir.

Déjà même Hippolyte est tout prêt à partir;

Et l’on craint, s’il paraît dans ce nouvel orage,

Qu’il n’entraîne après lui tout un peuple volage.

ŒNONE

Panope, c’est assez: la reine qui t’entend

Ne négligera point cet avis important.

Phèdre ACTE premier Scène 4

La pièce de Théâtre Phèdre par Jean Racine.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/