Pauvre amant, je te plains

(Publié le 27 janvier 2011) (Mis à jour le: 21 août 2017)

Pauvre amant, je te plains qui ne sais pas encore Que bien qu’une beauté mérite qu’on l’adore, Pour en perdre le goût, on n’a qu’à l’épouser.

Mélite. Pierre Corneille


Pauvre amant, je te plains qui ne sais pas encore Que bien qu une beauté mérite qu on l adore, Pour en perdre le goût, on n a qu à l épouser.  Mélite.  Pierre Corneille CITATIONS PIERRE CORNEILLE



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/