Patience et longueur de temps

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Le coeur bat la chamade
A ras-bord plein

D’inquiétudes nouvelles

Et le regard embroche tout

Le ventre s’amollit

Au point de ressembler
Aux méduses échouées

Le matin sur la plage

Le monde autour de soi

Se réduit comme
Une peau de chagrin
Ou comme l’espoir

Au cours d’un naufrage

D’une main moite
On grave un nom

Dans l’écorce d’un arbre
On tremble un peu
Mais il fait froid

L’hiver du coeur n’est pas encore
De l’autre côté de la porte

Aussitôt que le vent
Transperce le silence

L’oreille attentive entend une voix
Fluette qui lui dit
Patience
Patience

Patience et longueur de temps

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/