Paris je te ressemble

(Mis à jour le: 28 décembre 2015)
Evaluer cet article

Paris, je te ressemble : un instant le soleil
Brille dans ton ciel bleu, puis soudain c’est la brume ;
Au veuf septentrion si tu te fais pareil,
Tu passes les pays que le zéphyr parfume.
Triste jusqu’à la mort, en même temps joyeux,
Tout m’est concours heureux et sinistre présage ;
Sans cause l’allégresse a pleuré dans mes yeux,
Et le sombre destin sourit sur mon visage.

 

Les Stances Livre 1

Jean Moréas

Paris je te ressemble Les Stances Livre 1 Poésie Jean Moréas

 Poésie Jean Moréas - Les Stances Livre 1 - Paris je te ressemble -  Paris, je te ressemble : un instant le soleil Brille dans ton ciel bleu, puis soudain c'est la brume ;



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/