Pablo Neruda, histoire et biographie de Neruda

(Mis à jour le: 15 novembre 2017)

Pablo Neruda est un grand poète, écrivain et un personnage politique du Chili. Son véritable nom est Ricardo Eliécer Neftali Reyes Basoalto. Pablo Neruda est son nom de plume. Il est né le 12 juillet 1904 dans la province de Linares et décédé le 23 septembre 1973 dans la capitale chilienne, Santiago. Avec d’autres grands poètes du pays, Gabriela Mistral, Pablo de Rokha et Vicente Huidobro, ils sont considérés comme les grands pionniers de la poésie chilienne.

Sa jeunesse et ses premières publications

Son père est José del Carmen Reyes Morales. Sa femme, Rosa Bosialto, la mère d’Eliécer, meurt juste deux mois après la naissance de ce dernier. Il s’envole en juste noces en 1906 avec sa seconde épouse.

Le jeune Eliécer commence sa scolarité au lycée pour garçons de Temuco entre 1910 et 1920. Il publie ses premiers écrits en 1917 alors qu’il n’est âgé que de 13 ans. Il s’agit de poèmes et de textes en prose. Eliécer rêve de devenir professeur de français. Il perfectionne sa connaissance de la langue à Santiago où il étudie en même temps la pédagogie. Avec la publication d’œuvres de plus en plus nombreuses, il parvient dans la foulée à se faire un nom pour sa connaissance de la langue française.

Lorsqu’il est âgé de 19 ans, il fait paraître son premier libre intitulé Crepuscularion Crepusculaire avant un recueil de poèmes appelé Vingt poèmes d’amour et une chanson désespérée.

Pablo Neruda, son nom de plume

Selon certaines personnes, le choix de son pseudonyme proviendrait du nom du poète tchèque Jan Neruda. Toutefois, la théorie semble être erronée puisque les œuvres de cet auteur n’ont été traduites en espagnol que plusieurs années après la parution des premiers écrits de Pablo Neruda. Une autre théorie plus plausible concerne un épisode de Sherlock Holmes ou le nom Norman Neruda est prononcé, Eliécer étant un fan de la saga.

pablo-neruda

Les citations de Pablo Neruda

Sa carrière dans la politique

Eliécer débute dans la politique en 1927 en devenant consul de Rangoon, à Colombo, à Batavia et à Buenos Aires. Il épouse Maryka Hagenaar à la fin de l’année 1930. Les deux époux auront une fille. En 1939, il se mariera avec Delia del Carril.

En 1935, il est consul en Espagne. Il y rencontre d’autres poètes de sa trompe, Federico Garcia Lorca, Rafael Alberti ou encore Jorge Guillén. Grâce à l’influence qu’ils auront sur Pablo Neruda, ce dernier conciliera une carrière politique avec celle en littérature. Il poursuit la publication de ses écrits dont l’un d’entre eux, España en el corazón, L’Espagne au cœur le fait renvoyer du consulat en 1937. Cette même année sera marquée par la mise en place du Comité hispano-américain pour le soutien à l’Espagne ainsi que l’Alliance des intellectuels chiliens pour la défense de la culture. Il participe au rapatriement de plusieurs réfugiés chiliens venant de la France.

En 1946, Pablo Neruda est envoyé en exil après un discours à l’encontre de Gonzalez Videla, le président chilien de l’époque, intitulé J’accuse ! Pendant son exil, il rédige une œuvre appelée Canto General, Chant Général qui est interdite au Chili.

Ses différents prix

Le Prix Staline « pour la paix » est discerné à Pablo Neruda en 1953. Deux ans plus tard, il obtient le Prix international de la paix.

En même temps, il rencontre Matilde Urrutia, celle qui deviendra sa muse pour un important recueil de poèmes d’amour intitulé Cien sonetos de amor, Cent Sonnets d’Amour. En 1957, il siège à la présidence de l’Union des écrivains chiliens.

En 1965, il obtient le titre de Doctor honoris causa au sein de l’Université d’Oxford. Le 21 octobre 1971, il obtient le Prix Nobel de littérature.

Après l’élection de Salvador Allende à la présidence qu’il soutient, Pablo Neruda se fait ambassadeur en France. Pendant son mandat, les médecins lui diagnostiquent un cancer de la prostate.

pablo-neruda

Sa fin de vie

Le 11 septembre 1973, le président Salvador Allende subi un coup d’État. La demeure de Pablo Neruda est fouillée par les autorités de l’opposition et la majorité de ses livres est brûlée. Quelques jours plus tard, le 23 septembre de la même année, le poète meurt d’une cachexie cancéreuse. Son corps est provisoirement inhumé au cimetière de la ville de Santiago avant d’être déplacé dans le jardin de sa maison, la Casa de Isla Negra, après la dictature militaire.

Après plusieurs enquêtes et examens cliniques sur le corps de Pablo Neruda, le gouvernement chilien évoque la possibilité d’un empoisonnement à son encontre et ayant causé sa mort.

En 1974, son autobiographie intitulée Confieso que he vivido, J’avoue que j’ai vécu est publiée.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/