Ophélie

(Publié le 18 juin 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
La mort vous va très bien
Et pourtant je regrette
Le temps où vivants
Tous les deux nous dansions
Libres sur les pistes 


D’intenses émotions
Vous flottez à présent
A la surface de l’eau
La face et les mains
Tournées vers le ciel
Où bruissent les étoiles

La mort Ophélie
Convient parfaitement
A la beauté sans voile
De votre corps sans vie 

© Jacques Herman – 2007  




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/