Non plus tempérée par la lumière, ni

(Publié le 31 octobre 2010) (Mis à jour le: 26 mars 2018)

Non plus tempérée par la lumière, ni bridée par le monde extérieur, la pensée de l’insomnieux développe complaisamment ses branches et les étale jusqu’à l’énorme, jusqu’au monstrueux, dans la nuit.

Journal 1939-1949 Souvenirs, 30 janvier 1945. André Gide





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/