Noces célestes

(Publié le 9 juillet 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La nature, à leur vue, se fait ressac et vague,
Les cris des goélands transpercent l’infini,
Le Soleil, par degrés, de la brume, s’évade
Pour épouser la Mer, messagère de vie.

Ils célèbrent, ainsi, les noces millénaires
Des astres baladeurs au fond du firmament
De l’éblouissance des amours légendaires :
La Mer unie au Ciel, sous le baiser du Vent.

Des rives éloignées, aux frontières natales,
Ils s’allient au Zéphyr célébrant leur beauté,
Depuis la Mer du Nord, aux confins du Népal,
Ils dansent, enlacés, embrasant les étés.

Tout ici porte encor l’empreinte de leurs pas :
Si le Prince Doré hypnotise la Terre,
Les embruns, fiancés à l’écume, rougeoient
Et s’endorment, ainsi, dans le lit de la mer

Maternelle, penchée sur l’enfant endormi,
Le berçant d’une voix velouté, débonnaire,
Et ses lèvres salées, baptisées de lumière,
Lui murmurent, tout bas, le secret de la vie.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/