Nicolas Canteloup entame sa dixième saison sur Europe 1

(Publié le 16 octobre 2014) (Mis à jour le: 16 octobre 2014)

Nicolas Canteloup

Nicolas Canteloup sera de retour sur les plateaux d’Europe 1 aux côtés de son binôme Nikos Aliagas pour sa dixième saison. Malgré les polémiques que ses vannes ont pu causer par le passé, l’humoriste est fin prêt pour démarrer la nouvelle saison et a tenu, avant cela, à nous apporter quelques précisions.

Canteloup et Placé

 

Dans son travail, Nicolas Canteloup fait appel à la caricature pour faire rire les gens. La base de son art repose alors sur les moqueries et qui dit moquerie dit personne ciblée. Jean-Vincent Placé a fait partie de ses cibles et selon les rumeurs, le sénateur écologiste s’est senti blessé par l’imitation réalisée par Canteloup où il a forcé sur l’accent asiatique. Questionné là-dessus, Canteloup nous affirme que tout va pour le mieux entre lui et Placé et ce dernier l’aurait même invité à déjeuner pour travailler son accent.

Selon Canteloup, le but de ses vannes n’est pas de blesser les gens, même si cela est parfois inévitable et que cela le préoccupe qu’on lui en veuille pour ses caricatures. Quoi qu’il en soit, c’est son métier et au fond, il ne part pas de mauvaises intentions.

 

Marine Le Pen, une grande fan de Canteloup

 

Même si cela vous paraît incongru, Marine Le Pen est effectivement une adepte du travail de Nicolas Canteloup et elle ne s’en cache pas. Pour l’humoriste, c’est une bonne nouvelle et il a tenu à souligner que même s’il s’agit d’une personnalité politique, elle reste avant tout humaine et a le droit de rigoler.

Canteloup menacé par Jean-Jacques Bourdin

 

Jean-Jacques Bourdin a effectivement menacé physiquement Nicolas Canteloup et ce dernier avoue qu’il est dans son droit. Toutefois, l’humoriste est rassuré, car le lendemain Jean-Jacques Bourdin a dit : « Canteloup m’a fait rire ce matin ». Une phrase qui a le don d’effacer les malentendus.

La dixième saison

 

Pour cette dixième saison, Nicolas Canteloup a expliqué que s’il a accepté de signer ce nouveau contrat, c’est avant tout pour s’amuser surtout qu’avec Nikos Aliagas, ils forment une équipe de choc. Ensuite, la deuxième raison c’est que beaucoup de choses se sont passées ces derniers temps et que donc, il avait beaucoup de choses à nous dire. Enfin, pour Canteloup, c’est un réel plaisir de faire rire les gens, mais surtout de voir le visage de Nikos en entendant ses vannes. Vous pensez sûrement qu’il a l’esprit mal tourné et bien, on ne le dirait pas comme cela. Canteloup et ses auteurs se considèrent plutôt comme des mauvais garçons.

 

Leur but est ainsi de faire rire les gens, leur métier est de trouver qu’est-ce qui pourrait leur faire rire et se faire des ennemis n’est pas du tout dans leurs intentions.

Selon lui, être humoriste est un métier comme les autres et il le fait en plus très sérieusement. Ainsi, lorsqu’on lui parle d’ennemis, il reste sceptique, car en croisant les gens dans la rue, personne ne l’a jusqu’ici menacé, mais les relations restent complices et respectueuses.

Enfin, quand on lui dit s’il est en compétition avec Laurent Gerra, son homologue sur RTL, Canteloup déclare que le terme « concurrence » n’est pas du tout approprié étant donné qu’il n’y a aucune compétition entre les deux chaînes, émissions et humoristes. En tant que professionnel, les deux hommes se respectent donc mutuellement et si l’un d’eux a plus d’audience le temps d’une saison, c’est tant mieux pour lui, mais cela ne va pas plus loin.

De plus, Nicolas Canteloup a clairement souligné que l’un comme l’autre, ils faisaient leur travail et que le public se moque un peu de qui est le meilleur. Tant que le rire est au rendez-vous, la réussite est acquise.


Tags:




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/