La cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes

(Publié le 19 avril 2019) (Mis à jour le: 27 août 2019)

La date du 15 avril 2019 est un jour noir pour la France et pour tous les chrétiens du monde entier. En ce premier jour de la semaine sainte qui précède la Pâques, la Cathédrale Notre-Dame de Paris a été ravagée par les flammes. Un incendie monstre que les pompiers, malgré leur rapidité, ont eu du mal à maîtriser. Au bout de plusieurs heures, le feu a finalement été éteint, réduisant en cendres les joyaux de ce monument religieux, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

La cathédrale Notre-Dame de Paris, un monument emblématique de la ville de Paris

Victor Hugo

Dès notre jeune âge, on a découvert Notre-Dame de Paris à travers le roman de Victor Hugo au titre éponyme. Adapté plus tard en dessin animé, l’histoire met en scène le gentil Quasimodo vivant dans les hautes tours avec les gargouilles. Il a longtemps accompagné nos jeunes années et la visite même du monument n’a fait que renforcer l’émerveillement et la fierté d’avoir un si beau monument témoignant de l’architecture gothique.

Construite à partir de 1163, les travaux ne furent achevés qu’en 1345. Vu la beauté et les détails qui couvrent toutes les façades de la cathédrale, on comprend aisément que ce fut un chantier titanesque que l’on craint aujourd’hui de ne plus pouvoir reproduire malgré les technologies existantes.

Pour les historiens, la Cathédrale Notre-Dame de Paris est un symbole emblématique de toute la France, un patrimoine précieux datant du Moyen-Âge et un monument majeur de la religion catholique. Pour les Catholiques et les chrétiens du monde entier, elle est la maison de Dieu, demeure sacrée qui a malheureusement été ravagée par les flammes. La perte est énorme, la douleur intense et l’émotion à son comble. Chrétiens ou non, c’est le monde qui pleure la perte de ce joyau inestimable …

Découvrez aussi :

La Cathédrale Notre-Dame de Paris en feu

https://twitter.com/BFMTV/status/1117855451180351494

Lundi 15 avril 2019, de la fumée a commencé à sortir du toit de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Il était à peu près 18 h 50 quand la fumée commence à s’épaissir et au bout de quelques minutes, d’énormes flammes ont jailli de la charpente.

Rapidement dépêchés sur les lieux, les pompiers ont utilisé tous les moyens à leur disposition pour éteindre le feu, mais ce dernier grandit de plus en plus jusqu’à anéantir au bout d’environ une heure (à 19 h 50), la symbolique flèche de la cathédrale. Sa chute a suscité une vive émotion chez les personnes tétanisées devant ce terrible spectacle de la cathédrale aux prises avec les flammes.

Plus de 400 pompiers ont travaillé à éteindre le feu et beaucoup d’entre eux ont été victimes d’intoxication, mais ils ont tenu bon. A leur disposition, ils avaient 18 lances à incendie, des bras mécaniques pour se rapprocher le plus possible du foyer de l’incendie et toute la Seine pour puiser l’eau nécessaire afin de mettre fin à ce cauchemar. Le largage d’eau depuis la voie aérienne a été écarté, car cela aurait pu entraîner l’effondrement de tout l’édifice.

Parti des combles en rénovation de la cathédrale aux environs de 18h30 du soir, le feu n’a été complètement éteint qu’au petit matin du mardi 16 avril. Les flammes ont donc résisté pendant plusieurs heures et depuis ce matin, l’expertise est fastidieux …

Incendie de Notre-Dame de Paris, le bilan est lourd

La première charpente de la Cathédrale a été édifiée en 1160. Elle a dû être rénovée au cours du 13e siècle, mais la rénovation n’a pu réutiliser que quelques bois de la première structure. Viollet-le-Duc a ensuite décidé d’y ajouter la fameuse flèche, une partie du monument qui a contribué à faire sa renommée à travers le monde.

En seulement quelques heures toutefois, les flammes ont réduit la flèche en cendres et près de deux-tiers de la charpente. Une partie de la voûte s’est également effondrée, mais heureusement, les deux beffrois où se situent les cloches n’en ont pas souffert. Les œuvres d’art stockés dans la partie « trésor » ont également été sauvées à temps. Parmi eux, on retrouve la couronne d’épines et la tunique de Saint-Louis.

Rappelons qu’au moment où l’incendie s’est déclaré, près de 2 000 personnes se trouvaient au sein de la cathédrale, car c’était quand même le début de la semaine sainte. Aucune perte humaine n’a heureusement été enregistrée, car tout le monde y compris les travailleurs opérant sur les toits, ont pu être évacués.

L’enquête sur la détermination de la cause de l’incendie est en cours, mais tout porte à croire qu’il s’agit d’un incendie accidentel, les travaux de restaurations entrepris depuis quelques mois utilisant souvent des températures élevées. Malgré la douloureuse perte, la France se relève et travaille d’ores et déjà à réunir les fonds pour reconstruire la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Les travaux prendront sûrement des années et nécessiteront un budget conséquent, mais comment pourrait-on la laisser dans un tel état ?





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/