Naïfs et benêts

(Publié le 26 juillet 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La locomotive

Puissante tirait

De lourds wagons chargés

A ras bord d'espérance

 

 

 

Le train cheminait

A travers des forêts

Imbibés de souffrances

Et de misères humaines

Accrochées comme des draps

Lacérés à des branches et à

Des clôtures rouillées

 

Stérile à jamais

Notre terre s'ouvrait

En de maigres sillons

Tandis qu'en choeur

Naïfs et benêts

Nous chantions

L'espoir de jours meilleurs

 

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/