Montzen

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Te souviens-tu
De ce jardin biscornu
Légèrement en pente
A quelques pas
De la frontière allemande
Le dimanche en été

 


Nous fabriquions
Des cerfs-volants
Et théâtralement
Tu me priais à genoux
De les faire monter
Si haut qu'ils finiraient
Pour chatouiller
Les aisselles
De milliers de filles nues
Qui descendraient du ciel
Rien que pour nous
Jacques Herman
2009

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/