Messe noire

(Mis à jour le: 9 décembre 2016)
A Pauline Ménou

Dans la nuit noire, recourbée en nef d’église,
S’inscrivent, par instants, des pâleurs de vitraux
Qu’une clarté de lune intermittente irise :
Un vent religieux frissonne sur les eaux.

Au large de l’Ar-Men solitaire, agonise
L’âme, lente à sombrer, des soirs occidentaux.
Un deuil plane sur les maisons de pierre grise ;
Les orgues de la mer roulent des lamentos.

C’est la messe du Raz, l’office de Ténèbres
Les phares angoissants clignent leurs yeux funèbres,
De tout l’espace monte un sourd Miserere …

Quelqu’un d’ivre, qui dort le front sur une épave,
Tressaille et, rajustant les pans de son ciré,
Se signe, sans savoir pourquoi, d’un geste grave…

Et, sans savoir sur quoi, moi-même j’ai pleuré.

 

Poèmes votifs

Anatole Le Braz 

Messe noire Poèmes votifs Poésie Anatole Le Braz

 Poésie Anatole Le Braz - Poèmes votifs - Messe noire -  A Pauline Ménou Dans la nuit noire, recourbée en nef d'église,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/