Mélusine

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Le ciel va bientôt
Mourir de froid

L’heure avance
La lumière décroît

Les mouettes seules
Se rient de l’eau glaciale

Mélusine à mes côtés
Frissonne tout juste un peu

Elle pointe du doigt
La ligne d’horizon
Tandis que j’attire son attention
Sur l’herbe enneigée

Et sur la nuit qui bientôt
Va descendre sur nous
Et nous mettre à l’abri du monde

Sa beauté rayonnante
Eclaire les lieux
Elle m’invite à la suivre
Par le coeur seulement
Un bandeau sur les yeux
Et me murmure « patience »

D’un seul coup d’un seul
Nous ne percevons plus
Que les graviers crissants
La bise piquante
Et le bruissement léger
Des ailes du silence

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/