Maurice Rollinat, histoire et biographie de Rollinat

(Mis à jour le: 20 juin 2016)
Evaluer cet article

Maurice Rollinat

Maurice Rollinat de son nom complet Joseph Auguste Maurice Rollinat est un poète et écrivain français.

Il est né le 29 décembre 1846 à Châteauroux de l’Indre et est mort le 26 octobre 1903 à Ivry-sur-Seine.

Maurice Rollinat

Maurice Rollinat

Vie de Maurice Rollinat

Maurice Rollinat est né de François Rollinat un député de l’Indre  à l’Assemblée constituante de 1848. Son père se liait d’amitié avec George Sand. Il a été élevé dans une famille appartenant aux milieux cultivés de la France.

Maurice Rollinat a commencé dès son jeune âge à apprendre à jouer du piano.

C’est dans les années 1870, qu’il entame l’écriture de ses premiers vers. George Sand l’a encouragé donc à partir vers Paris et publier ses poèmes là-bas. En 1877, son recueil poétique Dans les brandes voit le jour, mais il ne reçoit aucune consécration et ne connaît pas de succès.

Maurice Rollinat décide de rejoindre le groupe des Hydropathes, qui a été fondé par Émile Goudeau. Les membres de ce groupe sont, pour la plupart, des poètes se voulant anticléricaux, antipolitiques et antibourgeois. A cette époque, Maurice a commencé à jouer dans le célèbre cabaret parisien le Chat noir, avec son piano. Il a mis ses poèmes en musiques et les a exécuté. Il a même composé les poèmes de Baudelaire.

Portrait de Maurice Rollinat

Portrait de Maurice Rollinat

Maurice Rollinat était connu par son visage qui inspire un aspect névralgique qui réussit à attirer les spectateurs.

La poésie de Rollinat était marqué par le pastoral, le macabre et le fantastique. En 1883, il publie Les Névroses. Un recueil qui a été critiqué et a laissé les avis partagés entre ceux qui voient en lui un génie caché et d’autres qui estiment qu’il est un sous-Baudelaire.

Maurice Rollinat était malade et épuisé, mail il n’accepte pas de devenir une institution littéraire. Il décide donc de s’exiler en 1883. Ce n’est qu’en 1886 qu’il publie l’Abîme, puis Paysages et Paysans ainsi qu’un recueil en prose, En errant.

Ayant perdu sa compagne Cécile Pouettre, décédé de la rage, Rollinat a fait des tentatives de suicide à plusieurs reprises.

Très malade, plus probablement d’un cancer, il meurt le 26 octobre 1903 à la clinique du docteur Moreau à Ivry. Il fut inhumé au cimetière Saint-Denis de Châteauroux.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/