Marécageuse humanité

Evaluer cet article

Dont la voix au loin murmure
Pareille aux crapauds secrets
De l’étang sous la verdure,



Pince tes violons clairs ;
Ton chant est vide et si triste
D’être habituel dans l’air
Comme un rythme qui persiste.



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/