Marcel Pagnol histoire et biographie de Pagnol

(Publié le 8 mai 2012) (Mis à jour le: 9 août 2017)

Marcel Pagnol

Marcel Pagnol est un auteur, dramaturge et réalisateur français. Il est né le 28 février 1895 à Aubagne dans la région du Bouches-du-Rhône et est décédé le 18 avril 1974 à Paris.

C’est l’un des écrivains qui a su rendre hommage à la province et aux mœurs provinciales. Il a écrit plusieurs œuvres très sublimes.

Marcel Pagnol a relaté son enfance et son adolescence dans, La Gloire de mon père, Le Château de ma mère et Le Temps des secrets.

Vie de Marcel Pagnol

Marcel Pagnol est né de Joseph Pagnol, un instituteur de vocation laïque et républicain, et d’Augustine Pauline Henriette, une couturière. Son grand père était un tailleur de pierre.

Marcel Pagnol

 Marcel Pagnol

Agé seulement de 3 ans, son père découvre qu’il était capable de lire des phrases couramment. A l’époque le ménage vivait dans un logement de fonction l’école de Saint-Loup. En raison de la  nature de travail de son père, la famille passait beaucoup de temps à déménager.

En 1904, alors que Marcel avait environ 10 ans, son père décide de louer une maison pour les vacances. Il s’agit d’une « villa dans la colline, juste au bord d’un désert de garrigue qui va  d’Aubagne jusqu’à Aix », relate Marcel Pagnol. C’est dans cette très belle région provinciale de Marseille que Marcel Pagnol a vécu les plus beaux moments de son enfance.

Marcel Pagnol

Marcel Pagnol

En 1905, il entre au lycée Thiers comme demi-pensionnaire. Il vécut des moments très mouvementée mais, il réussit des études très brillantes. A cette époque Marcel commence à écrire des poèmes qu’il publie  dans la revue Massilia. Albert Cohen était un camarade de classe et un ami de Marcel.

Il perd sa mère alors qu’il n’avait que 15 ans. Un coup qui a marqué énormément le jeune homme qui avait une relation très spéciale avec sa mère. Son père se remarie après deux ans de Madeleine Julien qui n’avait que 8 ans de plus que Marcel. Un mariage qu’il n’a jamais accepté.

Marcel Pagnol

Marcel Pagnol

Il obtint son baccalauréat en philosophie et part continuer ses études de lettres à l’université d’Aix-en-Provence où il fonde avec des copains de khâgne, la revue littéraire Fortunio qui deviendra par la suite Les Cahiers du Sud. Marcel Pagnol publie son premier livre Le Mariage de Peluque dans cette revue.

Lorsque la Première Guerre mondiale s’est déclenché, il fut mobilisé au 163e régiment d’infanterie de Nice, mais il fut déplacé rapidement  pour faiblesse de constitution.

Il épouse en 1916, Simone Collin et quelques mois après, il réussi à obtenir sa licence des lettres et littératures vivantes en Anglais et fut nommé répétiteur d’anglais. En 1920, il devient professeur adjoint au lycée Saint-Charles à Marseille où il enseigna pendant 2 ans.

Pendant cette période Marcel, publie deux drames en vers qui sont Catulle et Ulysse chez les Phéaciens, cette dernière est une collaboration avec Arno Charles Brun.

Il fut ensuite nommé professeur adjoint au lycée Condorcet de Paris, où il restera pendant 5 ans jusqu’en 1927. Il a prit la décision de quitter la fonction de professeur pour se concentrer sur la littérature. En fait, à Paris, Marcel a rencontré Paul Nivoix, un ancien directeur de l’hebdomadaire marseillais Spectator devenu rédacteur à Comœdia. Il réussit grâce à lui, à entrer dans le milieu des jeunes écrivains et du théâtre moderne.

Il commence à écrire des scènes de théâtre avec le pseudonyme de Castro, et à sa grande surprise, ses drames ont connu un grand succès auprès du publique. Marcel Pagnol ne s’est jamais remis de sa nostalgie pour Marseille, la ville où il naquit. Il décide d’écrire une pièce marseillaise, chose que son entourage désapprouva.

Marcel Pagnol

Marcel Pagnol

Mais en mars 1929, Marius, cette célèbre pièce de Marcel voit le jour au théâtre de Paris avec Raimu dans le rôle de César. La pièce connait un succès universel incontestable. Séparé de Simone depuis 1926, il épouse la jeune danseuse anglaise Kitty Murphy, la mère de Jacques Pagnol en 1930, qui deviendra son assistant après la guerre, puis caméraman pour France 3 à Marseille.

Après cette consécration au théâtre, Pagnol décide d’entamer l’univers  du cinéma. Il fait la connaissance de Bob Kane, le directeur de la succursale française de la firme Paramount, qui lui propose de réaliser un film de sa pièce Marius. En 1931, la pièce fut tournée en un film parlant et ce fut le premier succès du cinéma parlant français. Ensuite, la pièce Fanny connait un grand succès au théâtre de Paris et fut adapté au cinéma en 1932.

Sa pièce Topaze fut également adaptée au cinéma par la Paramount. A la fin de l’année 1932, Marcel Pagnol, crée  à Paris sa propre société de production. Il installe ses studios à Boulogne-Billancourt au bord de la Seine et à Marseille en plein cœur du célèbre quartier du Prado.

Il achète en 1934, la maison du village de La Treille où il avait passé son enfance, et il en fait son Hollywood provençal. Dans cette région, Pagnol tourne plusieurs de ces films notamment Jofroi en 1933, Angèle en 1934, La Femme du boulanger en 1938… Il achète en 1941 le château de la Buzine avec quelques hectares de  prairies au bord du canal, sans toutefois le reconnaitre. Lorsqu’il y va pour le voir, il reconnait qu’il s’agit du château qui fait tant peur à sa mère.

Retrouvez les citations de Marcel Pagnol

 Marcel Pagnol et Josette Day

 Marcel Pagnol et Josette Day

En 1944, il fut élu président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques. Un an après, il se marie avec l’actrice Jacqueline Bouvier. Elle a joué dans cinq de ses films.

En 1946, Pagnol fut élu  avec Paul Claudel, Maurice Garçon, Charles de Chambrun, Jules Romains et Henri Mondor, à l’Académie française lors de la deuxième élection groupée de cette année visant à combler les très nombreuses places vacantes laissées par la période de l’Occupation.

En 1948, il réalise le premier film français en couleur La Belle Meunière, mais il a connu un vrai échec. Mais il n’a jamais baissé les bras et prend sa revanche avec Topaze 3 ans après.

C’est en 1957, qu’il entame l’écriture de ses souvenirs d’enfance avec La Gloire de mon père, qui a connue un immense succès. L’année d’après, il publie Le Château de ma mère, qui a réussit à s’inscrire en tête du classement des meilleures ventes de l’année.

Âgé de 79 ans, le 18 avril 1974, Marcel Pagnol s’éteint dans sa maison de l’avenue Foch à Paris et fut inhumé au cimetière marseillais de La Treille, auprès de sa mère.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/